On ne peut pas posséder un crâne.

La première expérience faite avec eux s’appelle l’humilité.

Un crâne nous choisit et en se faisant il nous lance un défi : saurons nous écouter notre cœur ? Parviendrons nous à dépasser les contingences de l’esprit pour toucher à l’unité de notre âme ?

Il est curieux de constater à quel point les crânes fascinent, dégoutent, attirent, suscitent les convoitises, déçoivent, émerveillent.

ils sont le reflet de notre âme, ils agissent tels des miroirs pour nous permettre de cerner nos failles mais aussi nos forces.

A tout instant ils savent nous rappeler à l’ordre et nous interpeller. Chaque jour qui passe à leur côté est une expérience enrichissante même si elle est parfois frustrante.

Les crânes sont comme des miroirs de vérité, ils nous révèlent à nous mêmes et parfois aux autres la réalité de notre incarnation.

Les crânes sont nos amis, nos alliés, nos guides, nos enseignants et parfois comme ces amis proches en qui nous avons toute confiance, ils nous assènent des vérités. Elles ne sont pas toujours plaisantes à entendre, mais comme elles sont dites avec Amour et bienveillance alors nous les accueillons. Et une fois l’orgueil et la vanité dépassés nous comprenons que nous devons les remercier.

Les crânes c’est tout cela et bien plus encore.