Blog Image

La Magie des Crânes de Cristal

De la légende Maya au monde contemporain

Il existe une légende Maya qui parle de l'existence de 13 crânes de Cristal. Ces crânes auraient été légués à notre humanité par des civilisations disparues (Lémurie, Atlantide, extra terrestres) pour témoigner de leur passage sur terre.
il se dit que le jour où les 13 crânes seront réunis, la connaissance du TOUT sera rendu à l'humanité.

Qui sont les crânes de cristal ?

la légende Posted on Thu, January 04, 2018 14:01:20

Qui sont les crânes de cristal ?
Les crânes auraient été déposés à la surface de notre planète par des civilisations extraterrestres pour nous aider dans notre développement. Ils auraient été programmés pour nous révéler des connaissances nous permettant d’évoluer vers des états de conscience élevés.
Ils auraient ensuite été hébergés par la Lémurie, l’Atlantide, les Amérindiens et les Mayas (et d’autres – je pense en particulier à l’Égypte). Chaque civilisation aurait ainsi pu acquérir des connaissances particulières et à son tour programmer les crânes avec les connaissances acquises.
De plus chaque cité aurait à son tour sculpté des crânes pour prolonger le rôle des 12 ou 13 originaux. Il existerait donc des centaines voire des milliers de crânes en lien direct avec les originaux.
Nous avons la certitude scientifique que 4 des 13 crânes ont été découverts : il s’agit de Max, M, Le crâne à la croix reliquaire et ShaNara (en photo)
D’autres ont été découverts mais ne font probablement pas partie des 13 initiaux mais de ceux qui sont en lien direct avec eux et qui sont tout aussi sacrés.



Les crânes de cristal porteurs de codes énergétiques

la légende Posted on Thu, December 28, 2017 10:31:36

LES CRANES DE CRISTAL, DES PORTEURS DE CODES ÉNERGÉTIQUES…

Dans la spiritualité contemporaine, on parle de plus en plus des crânes de cristal, dont on dit qu’ils jouent un rôle éminent dans le processus de l’Ascension. Pourtant, peu de révélations expliquent leur nature et leur fonction. Pour compenser cette lacune, disons que chaque crâne de cristal représente un être qui vibre de l’intensité de l’énergie de la Lumière blanche de cristal, la Lumière de Dieu, même dans la structure de son squelette, d’où son corps peut muter sur un plan supérieur. Il est l’œuvre du Verseau.

Une vieille légende des autochtones d’Amérique parle de l’existence de treize crânes de cristal immémoriaux, de la taille d’un crâne humain, pourvus de mâchoires mobiles et dotés des facultés de parler et de chanter. Cette apparente fiction raconte que ces objets contiennent des informations importantes relatives aux grands mystères de la Vie et de l’Univers, car ils comporteraient un savoir relié à l’histoire antérieure de l’espèce humaine, à son but véritable et à son destin. La version de la Nation Cherokee veut que, dans un lointain passé, il ait existé douze planètes de l’Univers porteuses de la vie humaine, d’où il existerait un crâne de cristal pour chacune d’elles, ainsi qu’un crâne supplémentaire dont la fonction aurait toujours consisté à relier tous ces douze mondes.


Elle ajoute que, un jour, à une époque à laquelle le besoin s’en fera intensément sentir, on redécouvrira tous ces crânes et on les réunira pour leur permettre de révéler leurs informations vitales pour la survie même de l’espèce humaine. Mais elle averti du même souffle qu’à ce moment, l’humanité devra s’être suffisamment développée pour en être digne, par exemple en appliquant des valeurs morales et spirituelles élevés, afin de ne pas abuser de cet immense savoir. Jusqu’en 1920, on aurait pu croire que, comme c’est souvent le cas, ces histoires répétées de générations en générations, n’étaient que des fables plaisantes, sauf que quelqu’un qui menait des fouilles archéologiques sur le site d’anciennes ruines maya, à Tikal, au Guatemala, en Amérique centrale, en découvrit un premier.

À vrai dire, des révélations inspirées ont établi que les crânes de cristal sont des Bibliothèques conscientes du Paradigme cristallin, des Portails dimensionnels dynamiques, des Ordinateurs vivants et conscientes qui se mettent constamment à jour au moyen de projets adaptés de l’Esprit cosmique (ou Plan divin) qui soutient la Terre et l’Humanité, projetant les codes holographiques qui guident la transition de la matrice terrestre et les aspects de la conscience de la dualité. En fait, les crânes de cristal, au nombre de treize, appelés le «Comité des crânes», représentent un don du Haut Conseil de Sirius aux Yzhnüni incarnés sur la Terre.

Une version de ces entités en fait une création issue de la densification des douze Elohim, puisque leur cristallisation aurait résulté de la densification extrême de leur matériel génétique, afin de conserver la mémoire du Retour à la Maison du Père-Mère. Ils auraient été programmés pour ouvrir les Portails de la Conscience multidimensionnelle afin que ce peuple puisse être guidé directement par les dimensions supérieures. Ils ont été matérialisés en Atlantide, façonnés par l’action mentale d’êtres supérieurs, membres de la Famille de Lumière, venus de diverses dimensions pour participer à leur création.

Les crânes de cristal auraient d’abord été déposés dans le temple de Nephtys, au fond d’une grotte d’améthyste, dans le sanctuaire intérieur leur servant de lieu de culte. Chacun de ces crânes porterait le schème de l’un des douze brins (ou couches) de lumière de l’ADN de l’homo sapiens et il serait le dépositaire de l’intelligence dimensionnelle supérieure, ce qui, précisément, l’aurait amené à se cristalliser dans la sphère terrestre avec, en lui, toutes les fréquences vibratoires et toutes les formes de lumière.

Au terme de leur collection, la réunion des douze crânes activera le Crâne-Maître placé dans le plans éthérique sous l’Osireion d’Abydos, en Égypte. Autrement dit, le «Comité des crânes» de cristal devrait manifester l’Intention originelle de la Prêtrise blanche, ce qui devrait produire l’ouverture des Portails galactiques au moment où un nombre suffisant d’êtres humains, soit l’esprit collectif, aura atteint la fréquence vibratoire nécessaire pour entreprendre son ascension hors de ses limitations. Le treizième crâne de cristal devrait représenter la condensation de la copie de l’hologramme de la Création à titre de Bibliothèque cristalline consciente.

***

On peut profiter de cette occasion où on parle du crâne pour en donner la valeur symbolique et le relier à quelques acceptions métaphysiques ou spirituelles. La boîte osseuse qui contient et protège le cerveau, relié à l’esprit et à l’intelligence, symbolise le commandement suprême. Homologue de la voûte céleste, il illustre le microcosme humain, en tant que coupe ou ciel du corps. Siège de la force vitale du corps et de l’esprit, il sert de réceptacle de la vie à son haut niveau. On l’associe parfois à ce qu’il y a d’impérissable dans le corps, l’âme, qui assure son soutien spirituel. Dans nombre d’Écoles initiatiques, il figurait la mort initiatique, le prélude à un niveau de vie supérieur, une condition pour que s’établisse le règne de l’Esprit. En Alchimie, il figure le creuset de l’homme nouveau qui implique le détachement de toute fausse identification avec le corps, le monde illusoire de la perception des sens. Dans la «Cabale», il est relié à «Kether», la Couronne, parfois comprise comme la Sphère d’Uranus.

Dans une illustration, le fait de porter un crâne à la main attire l’attention sur un sujet empreint d’une nature illusoire ou romanesque qui se laisse aller à ses émotions comme guide de sa conduite. Un crâne partiellement dénudé marque une évidente sagesse ou la sacralité. Dans la Tradition islandaise, le crâne d’Ymer (Ymir) désigne la voûte du ciel puisque la tête de ce géant serait devenue le firmament à sa transition.

© 2014-16, Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Publié sur : www.larchedegloire.com. Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.



Une autre vérité

la légende Posted on Thu, April 20, 2017 10:03:33

Ce qu’il faut savoir à propos des crânes de cristal c’est qu’il
n’y a pas une seule explication simple. Ils agissent, ils fonctionnent, ils
existent sur plusieurs niveaux différents en même temps. Il y a vraiment des
tas de façons de les regarder et de les comprendre, ils sont
multidimensionnels.

Pour bien les comprendre, vous allez devoir laisser derrière
vous l’idée qu’il n’y a qu’une vérité, une réponse simple et une seule
explication. Pour envisager les crânes de manière nouvelle, vous allez devoir
non plus réduire votre vision des choses, mais au contraire l’élargir.

Jamie Sams, auteur améridien

Extrait de « Le mystère des crânes de cristal » de
Chris Morton et Ceri Louise Thomas



Le crâne et la croix

la légende Posted on Thu, April 20, 2017 10:02:28

Le crâne est aussi un symbole qui nous enseigne que dans la
peine et la souffrance, dans les moments où l’on approche des confins les plus
sombres de l’âme humaine, cette souffrance peut être transformée. De la
souffrance nait l’Amour et la compassion. Dans nos cœurs nous avons le pouvoir
de transformer les ténèbres en Lumière, de transcender, de dépasser les
frontières de nos personnalités ordinaires et égoïstes pour devenir notre Être
ultime.

La croix est le symbole de la foi chrétienne en une vie
immortelle, tout comme les crânes de cristal sont le symbole de l’immortalité
de l’esprit humain. Les crânes représentent (aussi) la foi amérindiennes en
cette force intangible que toutes les religions appellent Dieu, Le Créateur, et
que nous appelons le Grand Mystère ou Grand Esprit.

Jamie Sams, auteur améridien

Extrait de « Le mystère des crânes de cristal » de
Chris Morton et Ceri Louise Thomas



Les indiens navajo

la légende Posted on Mon, April 17, 2017 12:47:25

Si vous réfléchissez bien, nous sommes tous faits de son.
Chaque chose n’est qu’une vibration sans cesse mouvante et changeante. Même nos
pensées, notre propre conscience, tout est vibration.

Le cristal est une vibration. C’est un type particulier de
vibration qui chante à notre esprit. Elle traverse le silence et, si nous ne la
percevons pas avec nos oreilles, nous pouvons l’entendre dans notre cœur. C’est
pourquoi les crânes de cristal sont parfois surnommés « les crânes qui
chantent ».

Leur chant exprime la joie de la création, l’émerveillement
de la vie. Il nous rappelle que nous sommes venus à l’existence, que nous
participons au miracle de la création et ce son peut nous aider à trouver notre
voie dans l’espace et dans le temps.

Chaque être humain est en relation avec les crânes de
cristal, car le son inaudible de la création vibre également du crâne de
cristal vers votre propre crâne et il est déjà dans nos pensées.

Il fait partie d’une force invisible qui vous maintient en
vie. C’est une vibration qui est présente dans la texture même de chaque chose.
C’est une tonalité qui vous accompagne toujours. C’est le don de la création
qui a façonné votre forme humaine et qui vous a doté, comme chacun de nous, de
connaissances, d’aptitudes et de talents. C’est par lui qu’il vous est donné de
jouir de la vie.

Le crâne de cristal émet une certaine tonalité qui vous met
en résonnance avec le son de la création. La sagesse des crânes vous devient
accessible quand vous vous ouvrez à ce mystère et laissez entrer le son.

Léon Secatero – guide spirituel Navajo (le mystère des crânes
de cristal de Chris Morton et Cero Louise Thomas)



Les amérindiens

la légende Posted on Sat, April 01, 2017 10:50:57

Une légende amérindienne raconte que la vie serait présente sur 12 planètes et que chacune de ces 12 planètes serait guidée par un crâne de cristal. Le lien entre tous ces crânes et toutes ces planètes serait possible grâce au 13e crâne.

D’autres pensent que l’âme pourrait s’incarner simultanément en 12 endroits différents et donc pourquoi pas sur ces 12 planètes ?

Et si chaque être humain était lui même relié à 12 crânes qui seraient comme des clés de connexion pour se réunifier pleinement à son âme et à l’ensemble de ses incarnations ?

Et si notre mission de vie était de faire la paix avec soi pour découvrir toutes les parts de nous et réunifier notre âme au delà du plan terrestre ?

Les crânes seraient alors nos meilleurs amis pour y parvenir.



Les mayas

la légende Posted on Thu, December 08, 2016 16:40:40

Mystère
des crânes de cristal
(auteur inconnu)

Les crânes de cristal apparus sur le
marché européen à la fin du 19e siècle ont suscité bien des spéculations.
Un crâne de cristal appartient au British Museum, un autre crâne à la
Smithsonian Institution de Washington. Ces deux crânes sont d’ailleurs des
faux. De nombreux particuliers sont également détenteurs de crânes en cristal.

Ce mystère a surtout fait l’objet d’une
enquête passionnante par deux journalistes de la BBC en 1997, Chris Morton et
Ceri Louise Thomas.
L’enquête a été retranscrite dans un ouvrage intitulé “The Mystery of the
crystal skulls” publié aux Editions du Rocher en 1999 pour la traduction
française.

Preuves scientifiques et témoignages des
descendants des peuples amérindiens nous amènent à nous interroger sur le passé
de l’humanité et son avenir.
Cette étrange affaire nous ramène au calendrier Maya et à cette fameuse date du
21 décembre 2012 mais également à la mythique cité de l’Atlantide.

Analyse
scientifique des crânes de cristal

L’énigme posée par ces crânes tient au
fait que, selon les experts, seuls des outils du 20e siècle, notamment des
mèches recouvertes de diamant, ont pu attaquer un matériau aussi dur que le
cristal de quartz.

Or, les crânes authentifiés datent d’une
période très antérieure à la conquête espagnole. On sait que les peuples
amérindiens n’utilisaient pas d’outils pour façonner leurs objets. C’est tout
le problème qui se pose aux scientifiques.

Plusieurs tests ont été effectués. Ceux
réalisés par Hewlett Packard dans leurs laboratoires sur le fameux crâne de
Anna Mitchell-Hedges ont fait l’objet d’un rapport que l’on peut résumer ainsi
:
« Nos scientifiques ne peuvent expliquer comment de tels objets auraient pu
être sculptés par des civilisations anciennes sans nos outils d’aujourd’hui »

Les deux journalistes de la BBC ont
demandé au British Muséum de réaliser des tests. Il s’agissait de chercher des
marques laissées par d’éventuels outils afin de dater le travail du cristal.
C’était donc le meilleur moyen de savoir si les crânes étaient authentiquement
anciens ou le produit d’une technologie européenne.

Voici un résumé des résultats transmis
oralement aux journalistes et aux propriétaires des crânes testés :

·
Le crâne du British Muséum comporte des
traces de meules. Il est donc considéré comme « post-colombien »

·
Le crâne de la Smithsonian Institution
porte lui aussi des traces de meules

Ces deux crânes exposés ne sont donc pas
si anciens.

Juillet 2008: Beaucoup plus récemment, de nouvelles analyses
ont été effectuées. Elles confirment ce que nous savions déjà à savoir que les
crânes de cristal du British Museum à Londres et de la Smithsonian Institution
à Washington sont des faux, comme celui du musée du Quai Branly à Paris.
Pour ceux qui sont passionnés par ce sujet, l’étude a été publiée dans la revue
Journal of Archaeological Science en juillet 2008.

Par contre, le crâne dit « à la croix
reliquaire » a bien été fait à la main. Il a dû être taillé quelque temps avant
ou peu après la conquête espagnole.

Enfin, et c’est le plus surprenant,
concernant les deux derniers crânes analysés, le porte parole du British Muséum
a déclaré : « j’ai peur que nous ne soyons pas en mesure de faire des
commentaires sur les deux autres crânes » …. » L’équipe a reçu pour consigne de
ne pas faire de commentaires ».

Pourquoi ? Qu’est-ce qu’ont découvert
les scientifiques qui soit si embarrassant à révéler ?

Le British Muséum nie avoir réalisé ces
analyses. Il est important de le souligner. Cependant, on peut également se
demander pourquoi les deux journalistes auraient dit la vérité sur les deux
crânes exposés à Londres et à Washington mais auraient menti pour le reste ? On
peut également se demander pourquoi les représentants du British Museum n’ont pas
réagi vivement face aux accusations des journalistes ?

Toujours est-il que nous nous retrouvons,
dans l’hypothèse où les journalistes ont relaté la vérité, avec au moins deux
crânes authentiques :

·
Le crâne de Anna Mitchell-Hedges

·
Le crâne à la croix reliquaire

Les
pouvoirs du cristal de quartz

La meule de joaillier n’a été introduite
aux Amériques qu’après l’arrivée de Christophe Colomb en 1492.
Le cristal de quartz est, après le diamant, la matière la plus dure au monde.
Il est impossible de sculpter cette matière à la main.

Selon les spécialistes de Hewlett Packard,
il aurait fallu un an avec des outils modernes pour sculpter le crâne de Anna
Mitchell-Hedges.
De plus, même avec nos outils, une pièce aussi précise et fragile se serait
brisée sous les effets des vibrations et de la chaleur.

Le cristal de quartz fait aujourd’hui
partie de notre vie. Le cœur de nos ordinateurs, où toute l’information est
stockée, est une petite puce en cristal de silicium. Cette puce utilise les
propriétés uniques du cristal pour stocker les informations.

Selon les Mayas, les crânes de cristal
seraient d’antiques ordinateurs. Ils contiendraient d’importantes informations
sur les origines de l’humanité et son destin.

Le cristal de quartz est depuis peu à la
pointe du progrès scientifique : instrumentation de mesure, télécommunications,
système radar et sonar ….

Pourquoi les crânes ont-ils été
précisément façonnés dans ce type de quartz ? Les civilisations considérées
comme « primitives » avaient-elles des connaissances que nous ne possédons que
depuis moins de 100 ans ?

Les
crânes de cristal dans la culture Maya et Aztèque

Selon la légende Maya, les Itzas, venus de
l’Atlantide, ont apporté les crânes avec eux. Atlantide se dit « Atlantiha » en
langue maya.

Ce qui est intéressant c’est que
l’Atlantide a toujours fait parti de la tradition orale des peuples
amérindiens.
Cette « légende » se retrouve en Amérique du Sud, dans les textes des anciens
Sumériens de Mésopotamie et bien sûr dans le Timée de Platon.
Comme le mythe du déluge, ce mythe semble universel.

A Tula, une métropole des Toltèques,
vieille de plus de 1 000 ans, il y a un temple appelé « Temple des Atlantes ».
Derrière ce temple, il y a le mur de coatepantliau ou mur serpent, qui est orné
de bas-reliefs.
Ils représentent une série de serpents avec un crâne humain à la place de la
tête.
Les archéologues sont toujours perplexes.
Cette construction est dédiée aux « Atlantes ». Mais qui sont-ils ?

Ce temple établit un rapport entre un
mystérieux groupe d’êtres désignés sous le nom d’Atlantes et l’image du crâne
humain.

Les prêtres mayas utilisaient les crânes
lors de cérémonies dont la signification nous échappe.
Cependant, les crânes de cristal “authentifiés” sont anatomiquement
parfaits. Celui de Mitchell possède une mâchoire articulée d’où leur surnom par
les peuples amérindiens de « crânes qui parlent » et « crânes qui chantent ».

Selon eux, les prêtres mayas utilisaient
les crânes pour prévoir l’avenir en les faisant « parler »; un peu comme les
ventrilogues et leur marionnette.

La
légende des crânes de cristal

Voilà l’histoire et le message des crânes
selon les descendants des peuples amérindiens :

Au commencement, il existait 12 mondes où une vie
humaine était présente. La Terre était appelée « la planète des enfants ».

Les onze autres mondes ont rassemblé leurs
connaissances dans une sorte d’ordinateur holographique, les crânes de cristal.

Ces « Anciens » ont amené ces crânes sur
Terre et ont fait don de la connaissance aux hommes.
Ils aidèrent les hommes à construire quatre grandes civilisations : Lémurie,
Mu, Mieyhun et l’Atlantide.

Les 13 crânes étaient conservés dans une
pyramide appelée « l’Arche ». Plusieurs civilisations ont été les gardiennes de
l’Arche : les Olmèques puis les Mayas et enfin les Aztèques.
Ces derniers en auraient fait un mauvais usage.

Les crânes furent dispersés par les
prêtres Aztèques après la conquête espagnole. Ils devaient rester séparés car
leur pouvoir collectif était trop puissant pour être utilisé avec sagesse par
l’homme.



Au delà des 13 crânes

la légende Posted on Wed, November 23, 2016 08:46:08

La légende maya raconte qu’il existerait 13 crânes de cristal sur notre planète. En réalité je pense qu’ils sont bien plus nombreux.

Je crois qu’en réalité il existerait 13 branches de 13 crânes, chacune étant reliée à un des 13 maitres ascensionnés (Bouddha, Sanat Kumara,Jésus,Abudantia,Maïtreya,Marie,Kuan yin,Merlin,Saint Germain, Kuthumi,Moïse,Padre Pio,Serapis Bay).

Chacun des 13 crânes des différentes branches serait divisé en 4 incarnations reliées aux élements Air, terre, eau et feu.

Nous arrivons donc à un total de 676 crânes sacrés dans le monde. Ces 676 crânes permettent alors de connecter le dernier, celui qui représente l’unité, le Tout, celui que tout le monde cherche et qui se trouve sans doute à Shambala sous forme éthérique.

Pour l’anecdote le chiffre 676 représente le 1 : 6+7+6 = 19 = 9+1 = 10 = 1+0 = 1

Ces 676 crânes sacrés ne sont pas obligatoirement anciens car l’important vient de ce qu’ils portent et non de l’âge qu’ils ont.

Il n’est pas nécessaire de les chercher car ce sont eux qui se présentent à nous. Certains n’existent peut être même pas encore.



Next »